POURQUOI LA POLLUTION DE L’AIR INTERIEUR MENACE VOTRE SANTÉ ?

L’humidité et les différentes activités humaines provoquent une pollution de l’air intérieur de votre maison et dégrade votre qualité de vie. La ventilation permet d’éliminer la pollution de l’air intérieur dans votre habitat, voyons comment.

L’air que nous respirons dans nos maisons est bien souvent pollué, et ce, sans qu’on s’en rende forcément compte. Cette pollution de l’air intérieur, si elle n’est pas nécessairement visible et résulte le plus souvent de particules non perceptibles, n’est pas pour autant sans danger. Un défaut de ventilation ou un taux d’humidité trop élevé peuvent favoriser une concentration importante de ces polluants et entrainer des conséquences sur la santé des habitants de la maison.

Effets de la pollution de l'air interieur

Les causes de la pollution de l’air intérieur

  • Les activités humaines et la pollution de l’air intérieur

La quasi-totalité des activités humaines dans la maison produisent des résidus. Il peut s’agir de poussières issues d’activités de bricolage par exemple, mais aussi de particules comme celles libérées par les parfums, aérosols et produits ménagers ou par le tabac, et plus généralement du dioxyde de carbone rejeté dans l’air du simple fait du processus naturel de respiration.

Les matériaux de construction et de décoration sont également en cause. Les vernis, peintures et colles contiennent des solvants et des particules volatiles qui participent à la pollution de l’air intérieur, même plusieurs mois après leur utilisation.

  • Un taux d’humidité trop élevé favorise la pollution de l’air intérieur

Un autre facteur qui participe à la pollution de l’air intérieur, c’est le taux d’humidité. En effet, un environnement trop humide favorise le développement de micro-organismes, moisissures et champignons, notamment dans les pièces d’eau, ainsi que la formation de salpêtre. L’humidité favorise également la dégradation des matériaux de construction ou de finition (papiers peints, plinthes, peintures) et libère par là même des composés volatils parfois nocifs pour la santé des personnes, ce qui contribue à augmenter d’autant plus la pollution de l’air intérieur.

  • La pollution extérieure

Pollution de l'air interieur et exterieur

Enfin, la pollution de l’air intérieur peut aussi venir de l’extérieur, notamment si vous habitez en ville, à proximité d’usines ou même d’exploitations agricoles utilisant pesticides et traitements chimiques. Les particules nocives entrent alors par les portes et les fenêtres lors de vos déplacements ou lorsque vous aérez, et se déposent dans votre espace d’habitation.

 

Les effets de la pollution de l’air intérieur sur la santé

La pollution de l'air interieur

Si cette pollution de l’air intérieur ne suscite pas de danger immédiat, elle peut à long terme être responsable de problèmes de santé chroniques, notamment chez les sujets les plus fragiles, les enfants et les personnes âgées qui passent plus de temps dans l’habitat et sont plus sensibles aux infections ORL et à l’asthme par exemple.

En effet, l’humidité, les microorganismes et les mousses peuvent à terme provoquer des allergies aux acariens ou aux moisissures ainsi que des problèmes respiratoires, des rhinites et bronchites chroniques. Chez les personnes âgées, l’humidité peut en outre aggraver des ennuis articulaires et rhumatismaux.

Limiter la pollution de l’air intérieur

Heureusement, lorsque l’habitation ne souffre d’aucun défaut structurel, une ventilation efficace suffit à réduire la pollution de l’air intérieur et à empêcher la plupart de ces désagréments. En régulant l’humidité dans la maison, la ventilation positive hygroréglable empêche le développement des moisissures et donc la présence de spores allergènes dans l’air. Elle réduit la quantité d’acariens et de microorganismes et le système de filtration élimine les particules présentes dans l’air.

Dans les zones concernées par le problème du radon, un gaz inodore venant du sol, d’origine naturelle mais radioactif et potentiellement dangereux, une ventilation performante est d’autant plus indiquée pour faire diminuer la concentration de ce gaz inerte dans l’air inhalé.

Pour réduire l’humidité dans la maison et donc le risque de problèmes de santé qui en découlent, des gestes simples peuvent aussi être adoptés en évitant de laisser stagner de l’eau dans la baignoire, des contenants ou même des pots de plantes vertes, en limitant la durée des douches et en aérant régulièrement. Pour limiter la pollution de l’air intérieur, on préférera les matériaux de rénovation ou de décoration écologiques ou naturels, et on évitera d’exposer les enfants en bas âge.