LE RENOUVELLEMENT D’AIR DANS L’HABITAT

 

 

Renouvellement d'air

Le renouvellement d’air dans les habitations est indispensable pour respirer un air sain, mais également pour protéger les matériaux de construction de l’humidité. Le renouvellement d’air, lorsqu’il n’est pas maîtrisé, peut être également à l’origine de fortes déperditions de chaleur en hiver et donc d’un gaspillage inutile d’énergie.

En effet, le renouvellement d’air dans les espaces habités est réglementé par la norme européenne NBN D50-001. Cette norme impose aux architectes et bureaux d’études un renouvellement d’air minimum de 3,6 m3 par mètre carré de surface en moyenne.

Les locaux non résidentiels ont également leur règlementation en matière de renouvellement d’air. Il s’agit de la norme européenne EN 13779 qui impose un débit de 22 m3 par heure et par personne.

La ventilation des locaux peut être naturelle, c’est-à-dire s’effectuer par l’ouverture des fenêtres, et portes ou bien mécanique à l’aide d’un système de ventilation adapté.

Eoletec est l’inventeur de la Ventilation Positive pour l’habitat. Eoletec fabrique des ventilations positives hygrorégulées, un procédé innovant certifié par le laboratoire SMEE, et qui répond aux normes européennes les plus exigeantes.

 

Pourquoi renouveler l’air d’une habitation ?

Le renouvellement d’air est important pour maintenir un niveau d’oxygène correcte dans les espaces habités. En effet, tous les occupants d’un logement, y compris vos animaux de compagnie, respirent de l’oxygène et rejettent du dioxyde de carbone. Si le renouvellement d’air de l’habitation n’est pas suffisant, ce taux d’oxygène peut baisser rapidement.

L’oxygène est également nécessaire pour le fonctionnement des appareils à combustion tels que les chaudières ou les chauffe-eau à gaz. En cas de manque d’oxygène, ces appareils peuvent produire du monoxyde de carbone, un gaz toxique très dangereux qui peut être mortel.

Mais ce n’est pas tout. L’air intérieur étant 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur, le renouvellement d’air est également nécessaire pour diminuer la concentration de polluants (composés chimiques volatiles, poussières, gaz radon, etc…).

D’autre part, si le renouvellement d’air est insuffisant, l’humidité n’est pas évacuée et le bâtiment peut souffrir de problèmes de condensation.

 

Les causes d’un mauvais renouvellement d’air

La principale cause d’un mauvais renouvellement d’air est la sur-isolation des habitations. En effet, pour réaliser des économies de chauffage, nous avons tendance à augmenter l’isolation des maisons. En conservant la chaleur, cette isolation empêche également l’aération des espaces habités.

Ne pas aérer un logement, même en hiver, ou obturer les bouches d’aération, peut également nuire à un bon renouvellement d’air.

Certaines habitations sont mal ventilées car elles ont été conçues avec un nombre insuffisant de fenêtres ou de bouches d’aération.

Pour remédier à ces situation, il est aujourd’hui possible d’installer un système de ventilation adapté.

 

Les conséquences d’un renouvellement d’air insuffisant

Le renouvellement de l’air dans mon habitat est-il suffisant ?

L’air de votre maison doit être totalement renouvelé en 1 heure environ. Si votre logement est trop isolé ou bien si toutes vos fenêtres sont fermées et vos bouches d’aération obturées, alors le renouvellement d’air de votre habitat sera insuffisant.

Pour savoir avec précision si le renouvellement d’air de votre logement est suffisant, l’idéal est de réaliser un diagnostic Qualité Air Intérieur (QAI). Ce diagnostic doit être réalisé par un professionnel qualifié.

Eoletec propose une solution innovante pour maîtriser en temps réel la qualité de l’air que vous respirez. La station de diagnostic Eolesens, vous informe à l’aide de voyants en couleur et vous alerte quand il est nécessaire de ventiler votre logement.

Conséquences pour la santé 

Selon l’OMS, (Organisation Mondiale de la Santé), la pollution intérieure est responsable de 2 millions de morts chaque année dans le monde.

En effet, un mauvais renouvellement d’air peut être à l’origine de nombreuses complications, telles que les allergies, l’asthme, les infections pulmonaires, les maux de tête, ou l’irritations du nez, de la gorge et des yeux.

Conséquences pour le bâtiment

Si votre habitation n’est pas suffisamment aérée, l’humidité n’est pas évacuée. Cette humidité se concentre alors à certains endroits de la maison et entraîne le phénomène de condensation.

Cette condensation s’infiltre alors dans les murs et provoque la dégradation des matériaux de construction, et l’apparition de moisissures et de champignons sur les surfaces humides.

Décollement des peintures et des papiers peints, décrochage des enduits, fissures et autres dégradations sont alors causées par l’humidité sur les murs.

 

Les solutions à adopter pour un renouvellement d’air idéal

Le renouvellement d’air est le meilleur moyen pour éliminer la pollution intérieure et protéger votre maison de l’humidité.

Pour cela, il existe 2 solutions :

– L’aération naturelle

– Le système de ventilation

L’aération naturelle consiste à renouveler régulièrement l’air intérieur en ouvrant tout simplement les fenêtres de votre habitation. Cette aération permet d’apporter de l’air neuf venu de l’extérieur. Cette solution simple présente toutefois quelques inconvénients puisqu’elle nécessite une intervention humaine, qu’elle provoque d’importantes déperditions de chaleur et qu’elle fait entrer dans la maison des polluants venus de l’extérieur.

Le système de ventilation, et notamment la VPH (Ventilation Positive Hygrorégulée), permet un renouvellement d’air régulier dans votre logement, tout en le purifiant.

Silencieux, ce système de ventilation aspire l’air extérieur, le filtre, le pré-chauffe et régule son taux d’humidité avant de l’insuffler dans les pièces à vivre de la maison. Les polluants et l’humidité qui se trouvent dans votre maison sont alors évacués à l’extérieur par surpression.